Archives mensuelles : janvier 2015

La traversée des drones

Le survol des centrales :  vraie-fausse épreuve sécuritaire ?

Francis Chateauraynaud et Josquin Debaz

Une enquête menée sur les risques en zones côtières nous a conduits à regarder de plus près les instruments utilisés par les chercheurs et les acteurs locaux lorsqu’ils s’efforcent d’élaborer des prises sur des milieux en interactions1. Si les recours aux données satellitaires se multiplient, concernant les enjeux côtiers, et en particulier l’érosion et l’évolution continue du trait de côte, c’est une nette préférence pour la (déjà) bonne vieille technologie du Lidar (Light Detection and Ranging) qui semble s’imposer chez les utilisateurs de données.

Comment le « bruit » des mesures Lidar pour l’altimétrie devient de l’information pour l’étude des couverts végétaux

Aujourd’hui, les drones sont en passe de prendre le relais. En tout cas, un domaine d’instrumentation et de médiation technologique se développe, fournissant à toutes sortes d’acteurs des outils à leur main, capables de remplir les trous cartographiques et métrologiques laissés par la production de données, satellitaires ou autres, largement hors de portée des utilisateurs de terrain2. Continuer la lecture

  1. F. Chateauraynaud et J. Debaz, « Métrologies spatiales et milieux en interactions », in Michel Avignon, Cathy Dubois et P. Escudier (dir), Observer la terre depuis l’espace : enjeux scientifiques, économiques et politiques, Paris, Dunod, 2014. []
  2. Voir sur ce point les éléments déjà exposés dans Francis Chateauraynaud et Josquin Debaz, « De la métrologie en démocratie. La nouvelle vague des capteurs citoyens », Socio-informatique et argumentation, 30 septembre 2013. []

Josquin Debaz

https://twitter.com/josquindebaz

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter