Archives mensuelles : janvier 2011

Les mots des nanos : De quelques formules évaluatives

Assimakis Tseronis (LCP/CNRS, GSPR/EHESS)

A propos des mots évaluatifs

Outre leur valeur purement descriptive, les mots peuvent avoir une valeur axiologique qui est généralement liée à une polarité positive/négative faisant référence à des valeurs esthétiques, cognitives, éthiques ou pratiques. Cette valeur axiologique peut être inscrite dans le sens lexical d’un mot : c’est le cas par exemple des mots « baraque » et « bagnole » qui désignent respectivement, en langage familier, « maison » et « voiture ». On parle alors d’une connotation positive ou négative des mots donnant une information sur l’attitude évaluative du locuteur à l’égard de ce dont il parle. Pourtant, la valeur axiologique des mots ne se réduit pas à leur sens lexical : des mots peuvent acquérir une valeur axiologique selon leur usage pragmatique dans un contexte précis. Continuer la lecture

De l’usage des formules discursives en sociologie argumentative

Francis Chateauraynaud et Josquin Debaz

Au cours de l’année 2010 nous avons fait allusion à plusieurs reprises à l’utilisation de « formules » dans Prospéro – par exemple dans Petites nuances lexicales, grands écarts argumentatifs. Il s’agit d’un des dispositifs qui démarquent franchement l’approche socio-informatique des analyses statistiques et des analyses de réseaux. Aussi il nous semble opportun de nous arrêter le temps d’un billet sur les fonctionnalités associées aux formules. Celles-ci rendent de nombreux services à condition bien sûr de maîtriser leur syntaxe et d’y recourir à des moments-clés de l’enquête sur corpus. Il est d’autant plus pertinent de réexaminer cet espace de travail qu’il prend déjà une place décisive dans le redéploiement des fonctions d’enquête de Prospéro II. Continuer la lecture

Josquin Debaz

https://twitter.com/josquindebaz

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter