Archives de catégorie : Réseaux internationaux

Prospéro Lusophone (Brésil)

Adaptation du Logiciel Prospéro pour l’analyse de corpus en Langue Portugaise (Portugais brésilien)

Flávia Gouveia

Doctorante au Département de Politique Scientifique et Technologique de l’Université de Campinas (DPCT / Unicamp – Brésil) et chercheuse associée au Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive de l’École de Hautes Études en Sciences Sociales (GSPR / EHESS – France)

Lors du stage doctoral que j’ai effectué au GSPR à l’EHESS au cours de l’année universitaire 2014-2015, j’ai fait connaissance avec le logiciel Prospéro et ses développeurs. Plusieurs chercheurs brésiliens étant intéressés, comme moi, par cet outil d’analyse de controverses à travers des corpus textuels, d’une façon informelle, nous avons décidé d’unir nos forces. Un travail collaboratif d’adaptation de Prospéro à la langue portugaise a été entrepris, avec pour premier objectif de le rendre disponible, dans une version basique, pour le public académique lusophone, particulièrement brésilien1. Ce texte décrit brièvement quelques aspects fondamentaux de l’adaptation de Prospéro à la langue portugaise dans la variante brésilienne2.

Une équipe multidisciplinaire s’est constituée avec des chercheurs provenant des domaines de la Communication, l’Économie, l’Enseignement, l’Éducation Physique, la Linguistique, la Politique Scientifique et Technologique et la Sociologie. Ce réseau a ainsi tissé des liens entre des universités au Brésil et en France, en partenariat avec GSPR/EHESS et l’Université de Nanterre. En dépit de la diversité de nos approches et de nos questions de recherche, nous avons collectivement relevé le défi d’explorer de grandes quantités d’informations concernant des thèmes pertinents et controversés, à la lumière des apports des sociologies pragmatiques qui ont inspiré la création de Prospéro.

IMG_9245 Continuer la lecture

  1. Un exercice préliminaire d’adaptation de Prospéro pour le traitement de textes en portugais, centré sur l’enseignement des mathématiques au Brésil et en France, avait été effectué par les professeurs Patrick Trabal (Université de Nanterre) et Vinicio de Macedo Santos (USP) vers 2010-2011. Voir Trabal & Santos (2011), L’enseignement des mathématiques et les difficultés des élèves : des questions pour la recherche, disponible sur : http://www.m2real.org/spip.php?article161&lang=fr (accès 27/10/2015). []
  2. Bien que le travail effectué comporte en grande partie le noyau commun aux variantes de la langue, nous soulignons que l’utilisation de textes en portugais non brésilien demandera des ajustements appropriés à la variante considérée. Des descriptions liées aux processus d’adaptation de Prospéro aux langues espagnole et italienne sont déjà publiées sur le carnet socioargu [voir les contributions respectives de Juan Carlos Guerrero Bernal (2012) et de Fabio Marcodoppido (2014)]. []

All argumentative roads lead to Amsterdam …

posted by Francis Chateauraynaud

July 12th 2010

Thanks to discussions I recently had with Assimakis Tseronis, a young researcher involved in the field of argumentation studies1 who works with us as post-doc partner on the project called “Chimères nanobiotechnologiques”, I return from Amsterdam with interesting news concerning the fascinating growing relationships between argumentation and computing. Among the discoveries I made during the 7th ISSA Congress (June 29th – July 2th), I must first mention the launch of a new journal called Argument & Computation, whose first volume was published a few months ago, in March 2010. With such a title, it cannot be anything but a highly relevant piece of news for our frenchy research blog! Indeed, it would be difficult to ignore the surprising symetry between the two titles: “Socio-informatique et Argumentation” (socio-informatics and argumentation), on the one hand; “Argument and Computation” on the other hand! I don’t know how useful it can be to extend the  comparison and contrast between the two, but even if in our case the corpuses and the tools are clearly separated from formal modelling of argumentation, it could be fruitful to explore, or to try building a bridge between the two archipelagos of knowledge production. Continuer la lecture

  1. see his text posted a few weeks ago : « A la recherche des marqueurs argumentatifs, 12 avril 2010″ []

socioargu

Francis Chateauraynaud (directeur d'études EHESS)

More Posts - Website